Analyser, concevoir et gérer dans la durée par Union Sociale pour l'Habitat de Haute-Normandie - 22/07/2018 - 16:15:57
Vous êtes ici : Accueil / Le logement social en Haute Normandie / Le métier de bailleur / Analyser, concevoir et gérer dans la durée
+A | A-

Analyser, concevoir et gérer dans la durée

Que ce soit dans la gestion et l’entretien de son patrimoine immobilier ou la gestion quotidienne de proximité, la connaissance que les bailleurs ont du terrain leur permet d’anticiper les enjeux sociaux et d’adapter leur mode de fonctionnement pour mieux y répondre.

Habitat, voierie, équipements… Partout où la ville change ou se recompose, les organismes disposent d’un savoir-faire fondé sur le souci d’une articulation harmonieuse des espaces urbains.

Des outils pour mieux agir

Les organismes adhérents à l’USH renforcent leur capacité d’expertise individuelle par des outils d’observation et d’analyse communs. L’observatoire de la demande et des attributions et l’enquête sur l’occupation du parc social permettent d’avoir des données à différents échelons, ce qui est particulièrement utile à la construction d’une politique locale de l’habitat.


Une approche globale

De la conception à la conduite de projet, les organismes proposent une approche qui intègre toutes les composantes urbanistiques, sociales et territoriales. Cette culture de projet global s’exprime à travers cinq points-forts :
  • La qualité du bâti: à l’usage des occupants, dans la consommation énergetique.
  • L’intégration des services de proximité en rez-de-chaussée.
  • La mixité des produits, du locatif très social jusqu’à l’accession.
  • La prise en compte de clientèles spécifiques: personnes âgées, jeunes travailleurs en mobilité, personnes handicapées, étudiants…
  • La diversification des formes urbaines et architecturales tout en s’inscrivant dans l’environnement préexistant.


Pour des résultats locaux et concrets

Améliorer le cadre de vie des habitants et assurer la continuité du service public dans les quartiers sont les enjeux de la gestion urbaine de proximité. Pour les bailleurs et les communes, cette démarche vise une amélioration concrète du service rendu aux résidants. Condition du succès : la coordination de leurs interventions et l’implication des habitants.

Les organismes s’adaptent à la réalité du terrain Au plus près des locataires grâce au personnel de terrain, les organismes créent du lien social et améliorent le service. Celui-ci est régulièrement mesuré par des enquêtes de satisfaction menées auprès des habitants.

Les bailleurs renforcent aussi la concertation avec les habitants. Les réunions de concertation locative s’ajoutent à d’autres instances de dialogue (conseil d’administration des organismes, réunions de régularisation des charges). L’information et la concertation se sont généralisées en préalable à tout projet de réhabilitation, de résidentialisation, de démolition, ou en cas d’urgence. Ces rencontres impliquent des locataires dans la gestion de leur quartier et facilitent la construction d’une responsabilité collective et partagée.

ImprimerHaut de la page